Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a Quoi Ici??

  • : Ma bibliotheque de l'imaginaire
  • Ma bibliotheque de l'imaginaire
  • : Amas de critiques et d'avis sur les oeuvres de littérature de l'imaginaire que j'ai aimées, principalement parce que j'aime écrire.
  • Contact

Bienvenue Voyageur...

guerrier

Recherche

Sommaire

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 12:48

good-omens.jpeg

(pardon pour cette couv' anglaise introuvable sur un livre français mais elle est vraiment trop classe...)

 

Nouvel article dans le domaine du fantastique, j'dois en lire plus que je ne pensais... Bref, "De bons présages" en 3ème article car ce doit être le meilleur livre que j'ai lu de l'année alors bienvenue à lui !

 

Infos: Roman de 441 pages publié en langue anglaise pour la 1ère fois en 1990 et écrit par les deux maîtres britanniques de l'imaginaire contemporain: Terry Pratchett (prolifique auteur des cultissimes annales du Disque-Monde que je lirais certainement quand j'aurais 3/4 ans à perdre...) et Neil Gaiman (grand sachem du fantastique à travers des romans comme "American Gods", de nombreuses nouvelles ou le scénario de BD bien connues comme Sandman, bref un touche-a-tout du fantastique). Voila qui rappelle que oui, Mrs Rowling n'est l'auteur fantastico-britannique contemporaine la plus lue au monde que parce que les enfants n'ont pas encore perdu le goût de lire, et que les adultes l'ayant conservé ont pour la plupart relégué la lecture des littératures de l'imaginaire à un niveau culturel en dessous de celui de regarder Secret Story... Voilà qui est dit ! Monde de merde...

 

Résumé: L'apocalypse est programmée! Un enfant naît, appelé à devenir l'antéchrist à l'age de 11 ans, provoquant ainsi la fin du monde. Nous suivons principalement deux héros, un ange passionné par la lecture, Aziraphale, et un démon, Rampa, plus intéressé par sa Bentley avec laquelle il raffolle de prendre les autoroutes a 240 à l'heure en chantant a tue-tête les tubes de Queen qui passent sur son autoradio. Les deux sont très amis depuis toujours, tentant, avec succès, d'instiller en l'autre un soupçon de bonté ou de méchanceté de temps à autre. Et aucun de nos deux amis n'est vraiment en faveur de cette apocalypse: chacun aime l'humanité pour ce qu'elle est devenue et ce qu'elle produit. Ainsi décident-ils de surveiller ce nouveau-né et, si quelque chose de suspect est détecté, d'éviter cet évenement. Problème, le nouveau né a été échangé à la naissance avec un autre, et notre binôme ne surveille pas le bon... Ainsi la véritable histoire commence-t-elle 11 ans moins quelques semaines/jours après son introduction narrant la naissance de cet antéchrist.

 

Personnages:

Passons rapidement sur ceux qui ont déjà été mentionnés: Aziraphale et Rampa sont vraiment très réussis, drôles, cyniques, et parfaitement complémentaires. Leurs rôles d'ange et de démon sont parfaitement décrits, on se dit que s'il en existait parmis nous, on aimerait définitivement qu'ils leur ressemblent.

Evidemment d'autres personnages apparaissent. D'abord ce fameux antéchrist dont on suit les tribulations avec son groupe d'amis. Ce garçon n'est pas des plus attachants, mais est-ce son rôle? Et puis son groupe d'amis est bien construit et leurs aventures n'en sont donc pas inintéressantes.

On a aussi d'autres humains, notamment une sorcière qui détient un livre révélant cette prophétie et un chasseur de sorcières qui essaye de lui mettre le grappin dessus... et qy parviendra, mais pas dans le sens escompté. Ils sont moins marquants que Rampa et Aziraphale, mais permettent de varier le style de situations que l'on rencontre, et puis ils ne sont pas désagréables du tout.

Et les méchants alors? Plutôt agréables aussi. On suit des démons moins épris d'humanité que Rampa et qui, quant a eux font tout pour l'avénement de cette prophétie. Ca finira en confrontations assez violentes, pour changer de l'humeur légère du livre, donc on dit merci pour le changement d'ambience.

Ha et aussi notons l'apparition des 4 cavaliers de l'apocalypse (reprise d'un best-seller bien connu... je crois), renommés (avec beaucoup d'esprit) et ayant échangés leurs chevaux (ailés me semble-t-il?) contre 4 Harley Davidson, devant les mener au lieu où aura lieu l'Apocalypse, qu'ils sont censés diriger (bah oui, antéchrist ou pas, la fin du monde c'est une grosse responsabilité pour un enfant de 11 ans alors on lui donne des tuteurs).

Bref une photo de classe bien remplie, dont je n'ai décrit qu'une partie, et où tous les protagonistes ont un vrai relief, nos deux héros étant vraiment des plus réussis... donc 4.5/5 (un bémol car je ne suis pas totalement fan de ce fameux antéchrist)

 

Histoire:

On en a déjà pas mal parlé mais creusons un peu... Sa forme est aussi appréciable que son fond: on commence doucement, nos 2 héros pensent que cet antéchrist n'a rien de spécial, que le plan va échouer etc... et vivent donc leur petite vie pépère, à manipuler la destinée des humains... Puis on accélère quand on s'apercoit que ce n'est pas le bon: on commence par chercher à retrouver sa trace... Avant de terminer a toute blinde, quelques heures avant cette fin du monde programmée, tous les personnages (et ils sont nombreux) convergeant vers le même endroit, Rampa poursuivi par ses supérieurs qui apprécient moyennement son esprit conservateur, et son ami aux prises avec... vous verrez.

D'un point de vue plus réfléchi, notons bien que les auteurs jouent avec brio sur les sujets de Bien et de Mal, que ce soit avec nos deux compères ni tout blanc ni tout noir (voyez donc cette couverture en haut... ) mais aussi tout au long de l'histoire, avec un antéchrist pas si mauvais que cela, et aussi le coté du Bien dans son ensemble qui, par la voix de son maître (donc Dieu, suivez un peu...!) se déclare sans hésitation pour l'Apocalypse, qui pourrait être potentiellement la grande victoire du Bien sur le Mal, d'après les prophéties... L'Humanité? Oui hé bien croisez les doigts les gars, ca fait longtemps qu'on s'est pas battu contre le Mal alors là, hop, on en profite... Amen!

Bah donc ca part plutôt d'un bon postulat et c'est rondement mené donc on mettra un chouette 4,5/5, pour souligner quelques longueurs (de moins de 3 pages rassurez-vous)

 

Style:

Les auteurs sont messieurs Pratchett et Gaiman, on donnera donc 5/5....

Non soyons sérieux, ces messieurs maîtrisent parfaitement les 2 domaines principaux qui font l'armature de cette oeuvre: la théologie (lutte Bien/Mal, comme expliqué précédemment) et un humour omniprésent, surtout dans les dialogues totalement savoureux qu'ils nous offrent. Le tout servi par une écriture des plus ciselées (chaque auteur a fait SON premier jet, qu'il a transmis à l'autre, puis ils se sont séparés les évenements qu'ils ont réécrits en s'inspirant des idées de l'autre, chacun corrigeant la partie de l'autre une fois réécrite pour la rendre encore meilleure... Un travail de longue haleine mais qui vaut son pesant d'osties..). Tout cela mis ensemble on a l'impression quand on lit, de regarder la comédie la plus longue, profonde et drôle que le cinéma nous ait permis de voir... et en plus on fabrique les images nous-mêmes, elle est pas belle la vie? Et en plus le rythme varie tout aussi joyeusement au gré des envies des auteurs, les "chapitres" bêtement appelés Lundi, Mardi etc... sont entrecoupés de paragraphes séparés par de petits symboles divers et s'étalant d'un tiers de page à plus d'une dizaine de pages...

Bref tant dans la forme que dans le fond les auteurs se sont fait plaisir (probablement parce que leurs réussites passées les placent loin d'une quête de best-seller désagréable) et cette écriture "pour le plaisir" se ressent agréablement valant dans ce domaine un parfait 5/5 à ce très bon livre (mouais, on aurait gagné du temps à se limiter à la première ligne quoi...)

 

D'un point de vue subjectif:

Bah mince, si je remets une bonne note ca va encore faire une note abusée... mais j'y peux rien si j'ai mis ce bouquin en 3ème article c'est parce que c'est mon préféré de l'année, voire de bien plus...

Donc, livre très très agréable, surtout pour son originalité: peu de livres réussisent a faire sourire plus d'une fois par page comme celui-ci, et d'autant plus en abordant un thème comme la religion, l'Apocalypse etc... Un vrai tour de force que ne pouvaient réussir que ces 2 grands anglais du fantastique. Un vrai miracle de lire enfin un bouquin captivant comme un Gaiman et nous faisant autant rire (le bonhomme n'est pas un grand comique en règle général), donc merci Mr Pratchett, certainement responsable du grand potentiel humoristique de ce pavé. D'ailleurs, pour l'anecdote remarquons qu'il reprend, dans les cavaliers de l'Apocalypse, une Mort très ressemblante à celle qui sévit sur son Disque-Monde, hautaine, d'un calme olympien, cynique et surtout parlant toujours en majuscules... un clin d'oeil sympa pour les nombreux fans dont c'est le personnage préféré de ses annales.

Et puis qu'est ce qu'on aime quand Rampa s'attribue divers travers subissant l'Humanité de nos jours, s'attribuant l'invention des émissions télé en langue régionale ou de je ne sais plus quel périphérique anglais, visiblement mal construit et toujours embouteillé. A noter que souvent l'ange et le démon s'interrogent sur l'origine de tel ou tel évenement, divin ou démoniaque? Un exemple?

<Allons déjeuner, dit-il. Je te dois un repas depuis.... c'était quand?

- Paris, 1793, répondit Aziraphale.

- C'est ça. La Terreur. C'est une de vos opérations ou des nôtres?

- Des vôtres, non?

- J'ai oublié. Le restaurant était épatant en tout cas>

Tout ca pour mettre, parfaitement subjectivement un 4.5/5 pour conclure cette critique (pas un 5 car quelques longueurs, ce n'est pas un livre parfait, héé non...)

 

Voilà, ca fait quand même un très bon 18.5/20 ce qui risque de ne pas arriver bien souvent car ce livre est vraiment très très très bon. Bien pour ça que j'en fais sa pub bien vite. Dépéchez-vous de le lire, car on sait pas si la fin du Monde ne sera pas demain, et ca serait con de rater ca... Et si ca peut donner l'occaz d'aller papoter quelques centaines d'années avec messieurs Gaiman et Pratchett au Paradis, je prends...

 

Les + : très drôle; deux héros vraiment appréciables; très drôle; un sujet difficile mais bien traité; très drôle; 2 plumes divines pour un travail d'enfer

Les - : les héros sont tellement drôles que quand on suit d'autres personnages on n'attend que de les retrouver; un antéchrist un peu fade par rapport au roman; quand on le finit on se dit qu'on ne lira malheureusement jamais rien d'aussi bon dans ce style

 

(ma couv' à moi)

bonpresages.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Balt - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires

capt everton 17/03/2014 09:39


Ce livre est l'un des plus drôle qu'il m'ait été donné de lire, un curieux mélange du film "dogma" est de H2G2. Ange et démon sont plutôt bien équilibrés ni trop nunuche, ni trop méchant. Les
cavalier de l'apocalypse de manquent pas de charme non plus, même le chien (molosse) est cool.
Chaque séquence prête à rire jaune, noir... on en voit de toute les couleurs. Il n'y a pas de débat philosophique qui viendrait plomber la lecture, ou peut-être sur la conscience d'un enfant de
11 ans qui est à mon avis bien composé, j'ai retrouvé à travers lui mes 10 ans où la cohérance de mes jeux n'avait guère d'importance.
L'ensemble de la société passe à la moulinette avec intelligence: les hyppies, les hells angels, les cadres, les iulluminés, les beaufs...


http://sfsarthe.blog.free.fr