Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a Quoi Ici??

  • : Ma bibliotheque de l'imaginaire
  • Ma bibliotheque de l'imaginaire
  • : Amas de critiques et d'avis sur les oeuvres de littérature de l'imaginaire que j'ai aimées, principalement parce que j'aime écrire.
  • Contact

Bienvenue Voyageur...

guerrier

Recherche

Sommaire

3 janvier 2011 1 03 /01 /janvier /2011 19:34

dechro.jpg

 

Infos: Roman de 390pages, écrit par Stéphane Beauverger et paru en 2009. A remporté plusieurs prix, dont le plus prestigieux est le Grand Prix de l'imaginaire 2010.

 

Résumé: L'histoire s'ancre au XVIIIème siècle, dans les Caraïbes. On y suit les aventures du plus grand pirate de l'époque (qui n'a pas existé, notez le bien), le capitaine Henri Villon. Hmm, un roman de piraterie donc, que fait-il dans la catégorie fantastique? Hé bien ici, notre bonne vieille Terre est soumise aux caprices du temps, qui enverra dans ce XVIIIème siècle quantités de choses parfaitement anachroniques. Au début de simples objets appelés "maravillas" comme des boîtes de conserve, des piles ou des tourne-disques, mais aussi par la suite des navires d'autres époques, allant des simples bateaux à moteur, à la flotte d'Alexandre le Grand. Le tout accompagné d'un terrible "monstre" entouré de brûme et saccageant tout navire croisé... Mais rassurez-vous (si si, vous flippiez !), notre bon capitaine Villon possède quant a lui un bateau appelé le Déchronologue, dont les canons tirent du temps (secondes, minutes... oui c'est bizarre mais bon...) offert par le peuple itza, semblant avoir quelques liens avec ce chamboulement du temps, pour que notre pirate renvoie à leur époque ces navires (ou les détruise, on sait pas trop) et mette fin à l'implacable progression du monstre marin... Tout un programme!

 

Personnages:

Aïe, le défaut que je trouve a ce roman. Peu de personnages réccurents car l'équipage change plusieurs fois. Donc pas le temps de s'attacher a beaucoup... Et même ceux qui nous en laissent le temps sont trop souvent assez fades... Du psychopathe pratiquement muet avec qui Henri s'échappe de prison, au débile léger que l'on croise au début et qui, par inadvertance se retrouve dans l'équipage sur la fin, dur dur de s'identifier (enfin j'espere pour vous...). On notera aussi le cannonier, trop mystique pour qu'on le comprenne, et la femme dont Henri tombe amoureux, crée, a priori volontairement, particulièrement fade et antipathique. Alors c'est réussi, elle paraît bien fade (bien que ni le lecteur ni le capitaine n'auront le loisir d'y gouter... sic) et on ne l'aime pas. Alors d'accord c'était le but, mais pourquoi donc? Surtout pour un personnage que le héros finit par aduler litéralement à l'immense surprise du lecteur...

Le capitaine d'ailleurs, releve-t-il le niveau? Hé bien oui, fort heureusement. Honnêtement il est plutôt bien la plupart du temps, un peu énervant de temps en temps mais ça fait pas de mal, un héros qui n'a pas que de bons côtés.

Atténuons un peu ce triste paysage en citant le meilleur ami d'Henri Villon, plutôt sympathique mais que l'on voit (beaucoup) trop rarement, et surtout le mégalomaniaque François Le Vasseur, dirigeant de la plus grande ile d'escale des environs et dont la folie narcissique est absolument délectable.

Donc un triste 2/5 pour les personnages, c'est peu, mais totalement subjectif, et ca me permet de faire un voeu pour ma 1ère note en dessous de la moyenne. Merci !

 

Histoire:

Il en reste peu à révéler sans déflorer cette oeuvre, mais pour résumer, disons que l'histoire est quand même très bien ficelée: originale, se tenant de bout en bout, une vraie réussite.

De plus elle alterne de nombreuses scènes tout à fait différentes et ça c'est appréciable: de longues périodes de navigation bien entendu, mais aussi des pérégrinations difficiles a travers la forêt, les escales plus ou moins détendues et surtout de longues journées d'emprisonnement à plusieurs reprises, toujours bien retranscrites.

Le tout agrémenté de violentes temporelles batailles navales, de découverte de nouvelles maravillas, de l'émergence de leur commerce, ca vaut bien un 5/5 pour une telle histoire !

 

Style:

Déjà une grande originalité: les chapitres ne sont pas dans l'ordre. Cela rappelle les désordres temporels qui font le ciment de l'ouvrage, mais en plus, vu qu'on lit le journal de bord du capitaine Villon, on peut s'imaginer que les pages ne sont pas datées ou nous parviennent dans le désordre, du moins c'est l'idée, plutôt agréable, que je m'en faisais. Alors c'est pas facile facile de suivre une histoire qui se déroule dans l'ordre non-chronologique, mais c'est original et vu la quantité de bouquins qu'on lit dans l'ordre chronologique moi j'ai bien aimé changer... et puis vu que le titre de chaque chapitre est la date de rédaction du journal et que même les numéros sont justes mais simplement non-suivis, le lecteur pourra choisir de remettre tout ca dans l'ordre très facilement. C'est d'ailleurs ce que je ferais lors de ma relecture, et je pense que ca peut même rendre la première lecture beaucoup plus simple, voire appréciable... mais je culpabilise un peu de dire cela car je suis plutôt du genre à vouloir respecter à fond le travail de l'auteur.... En même temps lui ayant demandé, il m'a dit que c'était justement fait pour que l'on puisse le lire de deux façons différentes et que donc on faisait comme on voulait... Donc pas de réel conseil ici, prenez 5 minutes pour réfléchir avant de commencer, et faîtes comme bon vous semblera.

Pour ce qui est des mots en eux-même je suis aussi parfaitement sous le charme. Déjà j'aime beaucoup l'emploi du "je" en général et là c'est très bien maîtrisé. Ensuite l'auteur fait la part belle au discours qu'il maîtrise impeccablement: les personnages parlent tous avec un langage fleuri du XVIIIème agrémenté de jurons et d'expression typiques de la piraterie, ca se lit comme ca s'entend (un peu comme mes critiques, mais je m'égare...). Ensuite on a l'action, rapide et incisive, pour finir sur les descriptions, pas trop nombreuses, toujours quand il faut et jamais trop longues. Stéphane Beauverger est un très bon manieur de la langue et ça se voit. Pour la peine, 4/5, et si l'achronologie des chapitres ne m'avait pas tant perturbé au début (et un peu par la suite, mais comme je dis j'apprécie l'originalité) il aurait eu son 5. Voila Stéphane ca t'apprendra a vouloir faire ton original.

 

D'un point de vue subjectif:

Un très bon bouquin. Et totalement hors des normes, c'est un bon point. Et bravo car un mélange réussi de piraterie et de fantastique abordant les fluxs temporels, c'est pas une mince affaire. Alors oui il y a des défauts, mais ne sont-ils pas rattrapés par les qualités? Sûrement. Mais pour être très franc j'ai eu du mal à vraiment me plonger dedans, y passer un temps fou etc... cette lecture m'a pris beaucoup de temps pour sa longueur. Tres certainement dû aux personnages qui ne m'ont dans l'ensemble pas plû. Alors pendant ma lecture je rechignais à m'y remettre, mais une fois fini j'étais déçu que cette histoire soit deja terminée et je me suis promis de remonter à bord bien vite, notamment pour le tester dans l'ordre chronologique. Donc 3.5/5, ce qui reste au dessus de la moyenne mais qui marque quand même que les personnages auraient mérités à être aussi formidables que l'histoire et le style, et que je n'ai pas été envouté par cette lecture, du moins avant de l'avoir finie.

 

Alors au final une note de... 14,5/20 Ca paraît peu par rapport à certaines autres notes, mais ca reste bien au dessus de la moyenne, et vu que je critique majoritairement ce que je considère comme de purs chefs-d'oeuvre, il fallait bien qu'un jour un très bon livre me paraisse sous-noté... et c'est le cas. Si vous me demandiez de donner une note globale à ce livre, sans tout ce travail de découpage en domaines de notations, je lui attribuerais 15.5 voire 16... mais c'est la dure loi de cette bibliotheque, je ne reviens pas sur telle ou telle note pour que la note finale me plaise plus, désolé Capitaine...

Donc pour résumer, si l'histoire vous interpelle et que vous n'avez pas peur d'une lecture un peu ardue (du moins si vous acceptez de découvrir les évènements dans l'ordre que l'auteur vous propose), lancez-vous. Ce livre n'a pas gagné tous ces prix sans les mériter, il possède vraiment de nombreux atouts qui en font un livre unique.

 

Les + : une histoire originale et bien ficelée, un style... original et bien ficelé, une grande alternance de situations, une langue orale introuvable ailleurs, on est bien nostalgique de le refermer à la fin

 

Les - : des personnages qui ne restent pas dans les annales (de la Compagnie Noire); une organisation des chapitres perturbante; ne donne pas forcément envie de s'y replonger à chaque occasion

Partager cet article

Repost 0
Published by Balt - dans Fantastique
commenter cet article

commentaires